Infolettre
 

Connexion MonFNC

 
 
facebook

 



 
Pas encore membre ? Inscrivez-vous !
 

Inscrivez-vous !

 
 
Entrez vos informations :
 






 
 

Réinitialisation

 
 
Réinitialiser votre mot de passe.
 

 
 
 

gloria victoria

Theodore Ushev | 2013 | V.O. sans dialogue | Canada | 7min | couleur

Synopsis :

Sur les décombres encore fumants de la furie du 20e siècle, Gloria Victoria se déploie, porté par l'exaltation du thème de « l'invasion » de la Symphonie no 7 (Leningrad) de Chostakovitch. Cet ersatz de marche militaire aux accents de boléro nous entraîne de la guerre d'Espagne à la guerre des étoiles, survolant les fronts et les massacres, de Dresde à Guernica... C'est tout à la fois l'art au service de la machine de guerre, l'art qui soulève les masses, l'art qui pleure les morts, qui s'indigne et qui appelle à la paix. Troisième volet d'une trilogie sur les relations entre l'art le pouvoir, Gloria Victoria est l'oeuvre d'un cinéaste et plasticien surdoué, virtuose du collage et du recyclage qui convoque autant le surréalisme que Dracula, et qui fait émerger les constructions cubistes de l'horreur des corps démembrés. Multipliant les citations, les évocations et les références, Theodore Ushev orchestre un tonitruant cauchemar pour la paix.

Fantasmagories 3D ( 8 films )

En animation ou en prise de vue réelle, alors que la 3D s’essouffle du côté des salles pour des raisons économiques, mais également pour des raisons liées à l’absence d’une réelle créativité, sept raisons d’espérer, sept raisons de réfléchir à l’avènement d’un nouveau langage cinématographique.