Infolettre
 

Connexion MonFNC

 
 
facebook

 



 
Pas encore membre ? Inscrivez-vous !
 

Inscrivez-vous !

 
 
Entrez vos informations :
 






 
 

Réinitialisation

 
 
Réinitialiser votre mot de passe.
 

 
 
 

impromptu

Bruce Alcock | 2013 | V.O. anglaise, française | Canada | 10min | couleur

Synopsis :

Impromptu se penche sur le pouvoir rédempteur de la nourriture, du vin, de la musique et de l'amour à travers le regard d'un homme moderne. Chuck est dans son élément, cuisinant et écoutant du Chopin avec son bébé, réfléchissant à ce qu'il va dire à sa femme Sylvie lorsqu'il aura assez de temps avec elle pour avoir une vraie conversation. Mais ses plans tombent à l'eau lorsque Sylvie invite spontanément des collègues de bureau à célébrer un de leurs bons coups. La fête commence à déraper et Chuck doit dire adieu à son dîner en tête-à-tête, qui s'est transformé en véritable cirque. Le film du cinéaste Bruce Alcock s'inscrit dans la belle tradition des films gastronomiques que l'on aime tant, tels Le festin de Babette, Big Night et Like Water for Chocolate, où la préparation d'un repas sert de prétexte à une réflexion sur les grands thèmes de l'amour et de la vie. Les mouvements fluides de ses dessins au trait simple et coloré ressemblent à des sculptures de métal d'Alexander Calder qui prendraient vie. Comme l'impromptu pour piano qui donne son nom au film, l'animation incarne l'apparition de ces éclairs de génie furtifs qui nous font aller de l'avant, et qui apportent de l'ordre dans le chaos du spectacle grandiose de la vie.

Fantasmagories 3D ( 8 films )

En animation ou en prise de vue réelle, alors que la 3D s’essouffle du côté des salles pour des raisons économiques, mais également pour des raisons liées à l’absence d’une réelle créativité, sept raisons d’espérer, sept raisons de réfléchir à l’avènement d’un nouveau langage cinématographique.