Infolettre
 

Connexion MonFNC

 
 
facebook

 



 
Pas encore membre ? Inscrivez-vous !
 

Inscrivez-vous !

 
 
Entrez vos informations :
 






 
 

Réinitialisation

 
 
Réinitialiser votre mot de passe.
 

 
 
 

après la nuit ( até ver a luz )

Basil Da Cunha | 2013 | V.O. Créole, portugaise | S.T. français | Suisse, Portugal | 95min | couleur

Synopsis :

Sombra en arrache. À peine sorti de prison, il accumule déjà les embrouilles. Il a prêté de l'argent qu'il est incapable de récupérer, un chef de bande est à ses trousses et il se fait entraîner dans une combine où il risque d'y laisser sa peau. Afin de semer ses poursuivants, Sombra vit la nuit et, parfois, trouve refuge chez sa tante qui est convaincue qu'on a jeté un mauvais sort à son neveu. Il est temps de consulter monsieur Julio qui, à l'aide de ses incantations, peut faire disparaître l'envoûtement qui pèse sur le pauvre Sombra. Présenté à la Quinzaine des réalisateurs au Festival de Cannes cette année, le premier long métrage de ce jeune réalisateur portugais s'avère une intrépide immersion dans le bidonville créole de Lisbonne. Peuplé de personnages inquiétants, ce film de gangsters suit les déambulations nocturnes de son mystérieux personnage. À partir d'un récit ancré dans des situations réelles, Da Cunha insuffle une fine touche d'onirisme à ce parcours urbain où les pièges se multiplient à chaque coin de rue. Tournée en grande partie la nuit, cette oeuvre sombre et sans concession fait jaillir des touches de lumière de cette favela où se conjuguent pauvreté et criminalité. — Stéphane Defoy