Infolettre
 

Connexion MonFNC

 
 
facebook

 



 
Pas encore membre ? Inscrivez-vous !
 

Inscrivez-vous !

 
 
Entrez vos informations :
 






 
 

Réinitialisation

 
 
Réinitialiser votre mot de passe.
 

 
 
 

the moving creatures ( o que se move )

Caetano Gotardo | 2013 | V.O. portugaise | S.T. anglais | Brésil | 97min | couleur

Synopsis :

Hors de tout doute, le plus grand cauchemar d’une mère est — et restera toujours — la disparition de son enfant. Une tragédie impensable qui brise à jamais l’existence de Maria Julia, de Silvia et d’Ana, trois résidentes de Sao Paulo qui, sans se connaître, partagent désespoir, impuissance ou colère. Pour la première, c’est l’accident de son ado Pedro à la veille de la rentrée scolaire, durant sa dernière journée de « vie facile ». Pour la seconde, c’est l’horreur du décès de son bébé dans des circonstances tout sauf prévisibles. Et finalement, pour Ana, c’est de revivre une catastrophe survenue il y a 16 ans, 7 mois et 12 jours pour être à nouveau capable de ressentir le bonheur de retrouvailles inespérées. Puissant drame d’une grande beauté mélancolique, le premier long métrage du réalisateur brésilien Caetano Gotardo est un film choral poétique qui puise dans la comédie musicale pour explorer en profondeur les relations mère-fils. The Moving Creature, ce sont trois chansons qui surgissent de façon décalée à des moments capitaux, plusieurs instants d’intensité émotionnelle à couper le souffle, beaucoup de tristesse, mais aussi le grand amour maternel. Porté par trois actrices remarquables, tout particulièrement Fernanda Vianna dans le rôle extrêmement difficile d’Ana. — Marie-Hélène Mello