Infolettre
 

Connexion MonFNC

 
 
facebook

 



 
Pas encore membre ? Inscrivez-vous !
 

Inscrivez-vous !

 
 
Entrez vos informations :
 






 
 

Réinitialisation

 
 
Réinitialiser votre mot de passe.
 

 
 
 

la chute de la maison usher ( the house of usher )

Jean Epstein | 1928 | V.O. anglaise | S.T. français | France, États-Unis | 63min | N & B

Synopsis :

Adaptation de la nouvelle éponyme d’Edgar Allan Poe, La chute de la maison Usher s’avère une pièce maîtresse du cinéma d’avant-garde français. Ce récit aux accents fantastiques présente un mari qui voit l’état de santé de son épouse se détériorer à mesure qu’il peint son portrait. Univers gothique, atmosphère lugubre, gros plans sur des visages tendus et des yeux exorbités, le film de Jean Epstein s’inscrit dans la lignée du mouvement expressionniste allemand. Cette oeuvre phare marque aussi l’enrichissement du langage cinématographique, car pour l’une des premières fois, un auteur agrémente son intrigue d’effets tels que le ralenti, les accélérés et des images en surimpression. Par sa trame musicale sombre et envoûtante, cette ode à la mélancolie est parfaite pour un ciné-concert. Les quatre Montréalais, connus sous le nom de Rock Forest, travaillent avec une précision mathématique. Rockeurs affectés au département de recherche et développement, ils génèrent ensemble une musique accessible et ouverte. Sur scène, le quatuor s’outille de puissants synthétiseurs et d’amplificateurs démesurés pour livrer une performance qui, bien qu’ancrée dans une certaine tradition rock, donne plutôt l’impression d’une version club du Genesis des seventies. Nous leur avons demandé de créer pour nous, en simultané, lors d’un ciné-concert extérieur, une toute nouvelle bande sonore pour l’incroyable film La chute de la maison Usher. — Stéphane Defoy Projection extérieure gratuite en partenariat le Quartier des spectacles, Air France et la STM.