Infolettre
 

Connexion MonFNC

 
 
facebook

 



 
Pas encore membre ? Inscrivez-vous !
 

Inscrivez-vous !

 
 
Entrez vos informations :
 






 
 

Réinitialisation

 
 
Réinitialiser votre mot de passe.
 

 
 
 

'til madness do us part

Wang Bing | 2013 | V.O. Dialecte Yunnan (Chine) | S.T. anglais | Hong Kong, France, Japon | 227min | couleur

Synopsis :

The Mute est là depuis six ans. Li Yukun et Zha Jiaping depuis dix ans. Et Song Shengyong depuis vingt ans. Ils font partie de la centaine de patients internés et quasiment laissés à eux-mêmes dans un hôpital psychiatrique aux allures de prison sale, aux murs décrépis et aux longs couloirs sombres, situé dans le sud-ouest de la Chine. Certains sont là parce qu’ils ont commis un meurtre, d’autres par ordre du gouvernement local, d’autres encore parce qu’ils sont simplement des marginaux. Tous ont entre 20 et 50 ans et tous, surtout, souffrent d’une immense solitude, cherchant par n’importe quel moyen à adoucir leurs déplorables conditions de vie. Sur quatre heures, le maître du documentaire chinois Wang Bing (À l’Ouest des rails) nous fait partager leur quotidien, en épousant avec une force et une précision étonnantes la tradition du cinéma direct, dans ce film saisissant présenté hors compétition au dernier festival de Venise. Enrageant, poignant et même anxiogène, ‘Til Madness Do Us Part fait preuve d’une droiture morale exemplaire en refusant de faire de la misère humaine un spectacle pour plutôt enregistrer, avec lucidité et sans complaisance, l’état bien réel de notre monde. À nous de savoir ne pas baisser les yeux. — Helen Faradji