Infolettre
 

Connexion MonFNC

 
 
facebook

 



 
Pas encore membre ? Inscrivez-vous !
 

Inscrivez-vous !

 
 
Entrez vos informations :
 






 
 

Réinitialisation

 
 
Réinitialiser votre mot de passe.
 

 
 
 

la danse de la réalité ( la danza de la realidad )

Alejandro Jodorowsky | 2013 | V.O. espagnole | S.T. français | Chili, France | 130min | couleur

Synopsis :

Après 23 années loin du cinéma, Alejandro Jodorowsky, auteur des films-cultes El Topo (1970) et La montagne sacrée (1973), revisite son enfance tourmentée, puis retourne dans sa ville natale, Tocopilla, afin de produire cette oeuvre testamentaire. L’intrigue de La danza de la realidad, présenté le printemps dernier à la Quinzaine des réalisateurs, sonde le passé du réalisateur chilien qui se remémore les souvenirs d’une mère surprotectrice et d’un père communiste intransigeant dont les méthodes pour endurcir son fils frôlent la maltraitance. Loin de s’apitoyer sur son sort, le cinéaste, fidèle à son habitude, injecte dans cette folle odyssée des touches d’ésotérisme, de burlesque et de fine perversité. Jodorowsky prouve qu’il n’a rien perdu de son doigté avec une mise en scène gracieuse et inspirée alors que de nombreuses audaces visuelles viennent magnifier ce conte fantaisiste aux accents surnaturels. Il convie à sa danse mélancolique les riches, les pauvres, les nains, les manchots, les lépreux, les communistes, les nazis et les travestis tout en s’autorisant toutes les impudences. En multipliant les oppositions dans son récit autobiographique (l’ombre et la lumière, la croyance et l’athéisme, la rêverie et la réalité brutale), Alejandro Jodorowsky s’offre un film ultime qui témoigne, une fois de plus, de son imaginaire débordant. — Stéphane Defoy